Festival International de Piano de La Roque-d’Anthéron | Press | Tatarstan-symphony
 
For information call +7(843) 236-73-65



Festival International de Piano de La Roque-d’Anthéron

08.08.2018 | ВЕНТИЛО

 

Yulianna Avdeeva © Harald Hoffman

Festival International de Piano de La Roque-d’Anthéron

Quelques touches de magie

 

L’humilité patiente avec laquelle René Martin et son équipe ont insinué, entre mairies et clochers, les efflorescences du Festival de La Roque-d’Anthéron aurait certainement inspiré l’auteur des Nourritures terrestres ; ainsi que la proximité des éléments, l’intimité solaire des rencontres musicales qui inscrivent cette manifestation dans une temporalité liée aux saisons, au calendrier de leurs réjouissances, au ciel du Midi et à l’épiphanie de ses nuits étoilées.

« Toute chose appartient à qui sait en jouir (1). »

 

Comme l’hirondelle évoque le retour du printemps, il y a quelque chose de rassurant dans l’arrivée périodique du festival qui fait bruire frondaisons, places de village et cloîtres retirés du ramage de ses pianos. Musiques et lieux, sous influence réciproque, offrent aux pérégrins comme aux amateurs passionnés de s’accorder au pouls de l’activité pianistique mondiale et de le sentir s’accélérer quand le festival crée l’évènement.

La fidélité réunit cette année encore les plus grands interprètes autour d’une programmation d’un œcuménisme éclairé. C’est au tour d’Arcadi Volodos d’inaugurer la trente-huitième édition avec l’Orchestre Philharmonique de Marseille sous la direction de Lawrence Foster. Tour à tour, David Kadouch, Daniil Trifonov, Claire Désert, Nikolaï Lugansky, Bertrand Chamayou, Abdel Rahman El Bacha, Lucas Debargue… ont réservé l’un de ces tête-à-tête privilégiés avec le public auxquels la conque acoustique du Parc du Château de Florens accorde le cachet d’une écoute intimiste malgré la jauge de deux mille trois cents places.

Les musiques concertantes et symphoniques y trouvent l’espace sonore pour y déployer leurs dimensions sous la coulisse d’arbres en majesté. Viendront y prodiguer leur éclat et leur couleur des formations telles que le National Symphonique du Tatarstan (avec Yulianna Avdeeva, Denis Matsuev…), le Sinfonia Varsovia (avec Anne Queffélec, Nelson Freire, Nicholas Angelich…), le Northern Sinfonia pour une Nuit Beethoven avec Lars Vogt au piano et à la direction et l’Orchestre de Cannes pour une Nuit de la Musique française. Le Philharmonique d’Odense clôturera le festival avec Adam Laloum.

Le Quatuor Hermes en compagnie du violoniste Renaud Capuçon et du pianiste Nicholas Angelich, le Quatuor Prazak ou le Trio Wanderer, dans l’exercice de ses prédilections schubertiennes, offriront quelques concerts chambristes. Si la musique romantique est consubstantielle au répertoire pianistique auquel elle a offert quelques-unes de ses plus belles pages, à l’Abbaye de Silvacane Bach et Couperin se partageront l’affiche des récitals de clavecin. Bertrand Cuiller, Maude Gratton, Jean Rondeau, Pierre Hantaï… la fine fleur de la touche française baroque y est sollicitée.

Souvent enchâssés entre les impressionnantes parois des Carrières de Rognes, les concerts jazz y sont appréciés des affidés dont le nombre va toujours croissant. Influences Caraïbes (tandem Trotignon/Terry), klezmer (Sirba Octet) ou Bach revival (Édouard Ferlet, Brad Mehldau), les cultures et les tempéraments sont brassés dans des formes inattendues à l’image du savoureux duo Portal-Bojan Z.

 

« Je deviens herbe entre les herbes (1). »

 

Près de quarante années de maturation ont permis l’acclimatation réciproque d’une proposition culturelle avec le territoire patrimonial dans lequel elle s’insère et circule. Entre ces deux générations, le festival a fait souche et reverdit chaque année, si vivace à communiquer, comme un geste artisanal, la passion de la musique bien faite, avec sincérité. Il a fini par s’imprégner du caractère des lieux et participe pour une part non négligeable à leur identité. Ainsi, la petite commune de La Roque-d’Anthéron est devenue le foyer d’un phénomène musical dont le flux, traversant tous les pays des Bouches-du-Rhône, orchestre un été provençal raffiné et mélodieux.

 

Roland Yvanez

Festival International de Piano de La Roque-d’Anthéron : du 20/07 au 18/08 dans les Bouches-du-Rhône.



Все публикации
23 Tuesday
October / 2018

 

Our partners



 

Tatarstan National Symphony Orchestra
420015, Republic of Tatarstan
Kazan, Gogol, 4

Tel / fax: +7(843) 236-73-65

Orchestra
Concert
Press
News
Media
Information




Александр Сладковский и ГСО РТ - артисты SONY Music Entertainment Russia
Александр Сладковский и ГСО РТ - артисты SONY Music Entertainment Russia


Site made Fantasy Technology